27 mai 2009

Les parcomètres à Montréal !

Une Société en commandite, est-ce la même chose qu’un PPP ?

Colères cycliques des commerçants du centre-ville.

Colère chronique des citoyens de Montréal et de sa banlieue, sauf ceux qui utilisent les transports en commun.

« Depuis sa création en 1995, Société en commandite Stationnement de Montréal est un acteur de premier plan dans le développement de solutions opérationnelles en matière de déplacement urbain. D’abord formée pour assurer la gestion optimale des stationnements municipaux tarifés, sur rue et hors rue, la Société est très tôt reconnue pour l’innovation, la mise à profit des technologies de pointe et le souci du design dans l’intégration harmonieuse de ses équipements dans l’environnement urbain. »

Les mots-clés?

« ... assurer la gestion optimale des stationnements municipaux tarifés... »

Mais je ne savais pas que « gestion optimale » signifiait, en fait, extorsion, vol.

Depuis la création de cette société en commandite (est-ce la même chose qu’un PPP ? Si oui, ça fait peur. Imaginez-vous le CHUM administré de cette façon), on a vu apparaître plusieurs changements. Ceux qui suivent s’apparentent en effet à du vol ou de l’extorsion.

Auparavant, quand quelqu’un quittait son espace, le prochain pouvait profiter du temps restant payé, mais non utilisé par son prédécesseur. Maintenant, c’est fini. Le temps n’est plus affiché. La location du même espace peut, de la sorte, être payée deux ou trois fois pour la même période.

De plus, d’honnêtes citoyens se font flouer. Par exemple, celui qui paie trois ou quatre dollars pour une heure. Il revient 15 minutes avant l’expiration pour ajouter de l’argent. L’argent « ajouté » ne rallonge pas le temps de location, chaque fois qu’une pièce est déposée, le compteur se remet à zéro. Alors si vous ajoutez de l’argent pour avoir la place plus longtemps, vous venez de perdre les 15 minutes qu’il vous restait.
Ce n’est pas du vol ça ? A-t-on le droit d’imposer deux ou trois fois des frais pour la même chose ?

Solution : quand vous quittez un espace et qu’il reste du temps, laissez votre reçu sur le parcomètre de sorte que le prochain pourra constater le temps qu’il reste et ne pas payer pour rien.

Le plus drôle ?

Les commerçants qui se plaignent sont-ils membres de la Chambre de commerce de Montréal ? Si oui, c’est leur association qui les embête.

« Société en commandite Stationnement de Montréal (Stationnement de Montréal) est une filiale de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. De par sa nature même, Stationnement de Montréal n’a pas de conseil d’administration. Accesum inc., son commandité, agit en son nom. La Chambre de commerce du Montréal métropolitain, quant à elle, est le commanditaire d’Accesum inc. »

Bravo à tout ce beau monde et vivent les PPP !

Aucun commentaire:

En fait, notre pays, nous l'avons, mais nous n'osons pas en prendre possession !

À nous d'agir et de cesser d'avoir peur !