9 mai 2009

Le Bloc : un des trous noirs de l’énergie souverainiste


Le Bloc : le Bloc est certainement utile, mais à qui ?


Le Bloc peut effectivement gagner des choses pour le Québec.

Le Bloc conforte les Québécois qui manquent de confiance en eux.

Le Bloc apporte une aide précieuse lorsqu’un scandale éclate; pensons à celui des commandites.

Le Bloc sert de soupape à tous les indépendantistes et souverainistes, mous, tièdes, purs et durs; ça les fait patienter.

Ils patientent depuis longtemps déjà.

Le Bloc rassure le parti politique qui, selon les circonstances, n’a pas besoin du Québec pour gagner une élection.

Le Bloc est même intervenu pour préserver la culture canadienne-anglaise.


Je ne mets aucunement en doute la bonne volonté et l’honnêteté des élus du Bloc. Je laisse ça à ceux qui carburent à la mesquinerie.


Oui, nous l’avons vu, le Bloc est utile.


Je crois même qu’il est très utile, mais pas pour les raisons que je viens de mentionner.


Le Bloc aura bientôt 20 d’existence. Il a été créé dans la mouvance de l’échec de Meech comme pour dire au ROC que le Québec en avait assez.

Le Bloc n’a malheureusement pas empêché, en 2 000, la « Loi sur la clarté » d’être adoptée.

Le Bloc rassure les Canadians et les fédéralistes. Ils se disent certainement que toute l’énergie déployée et l’argent dépensé pour rester là, c’est moins d’énergie et d’argent pour préparer la création du pays du Québec. Les Canadians et les fédéralistes tremblent à la seule idée que le Bloc pourrait se dissoudre pour se consacrer à accélérer la création du pays du Québec.

Le Bloc est le meilleur rempart des Canadians et des fédéralistes contre la création du pays du Québec parce qu’il sert de défoulement, une espèce de trou noir qui avale l’énergie souverainiste, indépendantiste.


Le Bloc existe depuis plus de 18 ans. Y a-t-il encore quelqu’un qui considère que son existence est essentielle à l’accélération du processus de création du pays du Québec ? Certainement pas moi. Je crois même le contraire.


Le jour où le Bloc va démissionner en « bloc » pour venir travailler ici, le ROC va trembler. Tant que le Bloc reste à Ottawa, le ROC dort tranquille !

8 mai 2009

Réaction au billet de monsieur Larose intitulé "Canada ? Se faire accroire d'exister!"

Blogue du Conseil de la souveraineté !

Politicoblogue

Monsieur Larose, Monsieur Larose,
Tout ce que vous dites est vrai. Le problème c’est que vous n’avez pas encore compris pourquoi le Canada peut se permettre d’agir ainsi.
La réponse est pourtant simple.
La nature a horreur du vide. Et au Québec, c’est le vide absolu quant à la seule condition gagnante réelle.
Le PQ repousse encore les débats.
Vous et votre Conseil sur la souveraineté êtes plus préoccupés à prôner « des gestes de gouvernance », de nouveaux mots pour reprendre la théorie de l’étapisme si cher à Claude Morin.
Qui s’occupe de faire réaliser au peuple du Québec ses grandes réalisations passées et présentes ?
Qui travaille à développer notre confiance en nous, notre fierté, notre dignité comme peuple ?
Je viens de nommer la seule condition gagnante qui nous amènera à créer le pays du Québec.
Le peuple n’exigera jamais la création de notre pays sur la base d’un discours économique (Budget de l’an 1), ou grâce à l’accumulation de « gestes de gouvernance » (Conseil de la souveraineté).
Dans l’état actuel des choses, développer cette confiance en nous, cette fierté, cette dignité qui nous manquent tant, serait certainement suffisant pour raffermir la volonté des Québécois; leur attitude positive (enfin !) contaminera certainement les indécis.
Et tous ensemble, dès que la prochaine fenêtre d’opportunité se présentera (et grâce à Charest et à Harper, elle se présentera certainement) le peuple saura exiger du gouvernement en place qu’il organise un référendum sur la création du pays du Québec.
À défaut, la fenêtre va s’ouvrir et pourquoi pas la porte aussi, mais encore une fois, à cause de votre obstination et de celle du PQ à ne rien comprendre, elles vont se refermer sans que rien ne se passe.
Au lendemain des pourparlers du lac Meech, quand Bourassa a fait sa déclaration sur le Québec « Le Canada anglais doit comprendre de façon très claire que, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement. », monsieur Parizeau a tendu la main à Bourassa qui s’est rassis aussitôt. Aucune mobilisation du peuple, aucune manifestation, aucune marche sur l’Assemblée nationale, rien. La fenêtre s’est rapidement refermée.
C’est ce que je veux éviter en faisant renaître le « Rassemblement pour l’indépendance nationale », non pas comme parti politique, mais comme mouvement citoyen fort et déterminé à obliger le gouvernement en place lors de l’ouverture de la prochaine fenêtre à passer à l’action.
Je vous ai déjà envoyé les liens pour mon « Manifeste pour un Québec fier ! », mais je n’ai même pas reçu d’accusé de réception. Trop occupé à réfléchir sur les « gestes de gouvernance » ?
Je vous le répète, si vous pouvez consacrer 10′44” au Québec :
http://www.youtube.com/watch?v=cgGHOOP7Dxc


Bonne journée !

Pourquoi vouloir ressusciter le R.I.N. ?

Parce qu'il faut faire bouger les choses, brasser la cage.

Un R.I.N. mouvement citoyen qui ne se transformera pas en parti politique, mais qui sera assez fort pour pousser le PQ dans le dos (pour être poli) ou tout autre parti au pouvoir lorsqu’une opportunité se présentera.

Pourquoi le R.I.N. ? Parce qu’outre les beaux mots prononcés à l’égard de Bourgault lors de son décès, je crois que c’est le plus grand hommage qu’on peut lui faire; la meilleure façon de le « venger » du sort que lui a réservé le PQ et (je sais que je ne me ferai pas d’amis) René Lévesque lui-même.

Le R.I.N. pour que la jeune génération sache qu’avant le PQ ce n’était pas le déluge.

Le R.I.N. en honneur aussi à tous ses militants, autant ceux qui sont décédés que ceux qui vivent encore. D’ailleurs, j’espère que tous les rinistes de la première heure joindront les rangs de ce nouveau R.I.N.

Vivement la création du pays du Québec !

6 mai 2009

AVIS DE RECHERCHE !


Vous avez été vous-même un membre du R.I.N. ?

Vous connaissez quelqu'un qui l’a été ?

Veuillez communiquer avec moi, s’il vous plaît au
michel.laurence@gmail.com

Merci beaucoup.

3 mai 2009

Charest et l'éthique

Irréconciliable, incompatible, l’eau et le feu, l’huile et l’eau. Rien de plus à dire.


DERNIÈRE HEURE

On m’informe à l'instant que tout le monde a mal entendu.
Tous se sont trompés.
Il semblerait que l’intention de Charest est de créer un poste de « Commissaire étique ».


En fait, notre pays, nous l'avons, mais nous n'osons pas en prendre possession !

À nous d'agir et de cesser d'avoir peur !