6 novembre 2010

Échangeur Turcot : Tremblay choisit d’y aller avec « la famille » !

Et pourtant.

Le 5 novembre 2010, Tremblay annonce l’imposition d’une taxe pour les propriétaires d’automobiles pour « financer les transports en commun ». Il déclare être convaincu qu'il ne peut trouver d'autres sources de revenus pour financer les coûts galopants des transports en commun.

Le même jour, quelques heures plus tard : le maire de Montréal, Gérald Tremblay, fait savoir aux médias que le projet bonifié du MTQ jouit désormais de l'appui de tout l'exécutif.

Et pourtant, le MTQ a escamoté la proposition de la ville de Montréal de construire un tram-train dans l’axe est-ouest, qui aurait ajouté un lien de transport collectif entre Lachine, LaSalle et le centre-ville, en plus de constituer une mesure de mitigation pendant les travaux. Le projet accepté par Tremblay ne comporte qu’une seule voie réservée aux transports en commun.

Tremblay choisit d’y aller avec « la famille » libérale, et pour cela, il se contredit en quelques heures seulement.

Taxer pour améliorer le transport en commun et accepter un projet qui ne fait pas place à l'amélioration du transport en commun.

Mentez, mentez, vous serez quand même réélu !

Aucun commentaire:

En fait, notre pays, nous l'avons, mais nous n'osons pas en prendre possession !

À nous d'agir et de cesser d'avoir peur !