3 décembre 2010

Pourquoi le président du syndicat du JdeM, Monsieur Raynald Leblanc, ne parle-t-il pas ?


Monsieur Lisée,

Ce que PKP vous écrit dans sa lettre m’a été raconté il y a quelques mois par quelqu’un en qui j’ai une entière confiance. Je n’avais pas vu les documents qu’il vous a envoyés, mais ils viennent confirmer ses dires.

Je constate que plusieurs ont commenté sur ce bloque sans d’abord consulter lesdits documents.

J’avais donc entendu parler de cette entente conclue à la suite d’une rencontre entre PKP et le président du syndicat, Monsieur Raynald Leblanc, le 24 décembre 2008. On m’a dit ça avant même que la CSN ne commence sa campagne de boycottage du JdM.

Depuis ce temps, moi qui suis syndicaliste et indépendantiste dans l’âme, je me demande à quel jeu joue la CSN.

Revamper l’image de la centrale ?

Une vindicte personnelle ?

Chose certaine la dégénérescence de ce conflit se passe sur le dos des travailleurs du JdM.

Ces temps-ci, j’aime poser des questions.

En voici une pour  Monsieur Raynald Leblanc : « Pourquoi ne confirmez-vous pas les propos de PKP puisque vous savez qu’il dit vrai ? Qui vous en empêche ? »

Finalement, il n’y a peut-être pas seulement la construction et le financement des partis politiques qu’il faudrait enquêter !

Aucun commentaire:

En fait, notre pays, nous l'avons, mais nous n'osons pas en prendre possession !

À nous d'agir et de cesser d'avoir peur !