13 août 2010

Les gagnants de la culture OU L’art de tout confondre ?

Éditorial de Mario Roy - Cyberpresse
http://bit.ly/d4D8mZ

Mon commentaire :


Les gagnants de la culture OU L’art de tout confondre ?

« Art contre divertissement: c’est une guéguerre qui agonise faute de combattants, sauf en Europe... et dans quelques poussiéreuses officines québécoises, bien entendu. »
Monsieur Roy, les dictionnaires, ça existe. Il y en a même dans Internet si vous préférez « googler » que « larousser » ou « roberter » ou « grand-dictionnaire-terminologiquer ».
Divertissement : Action, moyen de se divertir, de s'amuser, de se distraire, de divertir les autres.
Art : Expression, par les œuvres de l'homme, d'un idéal de beauté.
Les deux participent à la culture, mais les deux ne sont pas synonymes.
Pourquoi amalgamez-vous la réalité européenne avec celle du Québec quand tout le monde sait que l’exportation de la culture québécoise se porte très bien malgré le gouvernement Harper ?
La « culture mainstream », c’est l’impérialisme culturel américain. Le développement des cultures nationales, leur exportation, leur ouverture sur les autres cultures sont la voie de l’avenir. C’est d’ailleurs ce que l’UNESCO a reconnu en adoptant la Convention sur la défense et la promotion de l’expression des diversités culturelles dont le Québec s’est fait un ardent défenseur.
Quand nous défendons notre langue et notre culture contre l’hégémonie d’une seule, ce sont toutes les langues et les cultures du monde que nous défendons.
Semer la confusion comme vous le faites ici, ce matin, sert les intérêts de qui, monsieur Roy ?

8 août 2010

NON, le RIN n’a pas été récupéré par le PQ et le BQ !

Monsieur Michel Rolland,

Votre titre porte à confusion et je veux clarifier la situation. 

Je n’ai aucune raison de douter de votre bonne foi. Peut-être, malgré le nombre d’articles et d’endroits où nous avons, depuis des mois, parlé du retour du RIN l’automne prochain, peut-être n’en êtes-vous pas encore informé.

Le RIN a ses Lettres patentes depuis le 1er juin 2009.

Depuis plusieurs mois déjà, le RIN a été informé de l’intention de quelques personnes de souligner le 50e anniversaire du RIN. Nous avons aussitôt REFUSÉ de nous allier à cet événement, car nous ne sommes pas tournés vers le passé. Au contraire, la renaissance du RIN sera un véritable pied de nez à l’Histoire. Nous saisissons le relais pour le porter plus avant. Nous voulons poursuivre « le beau voyage » de Pierre Bourgault et arriver à bon port.

Le Rassemblement pour l’indépendance nationale (R.I.N.) est un mouvement citoyen. Le R.I.N. n’est pas un parti politique. Le R.I.N. ne se transformera pas en parti politique. La mission du R.I.N. est de rassembler les indépendantistes de la société civile québécoise pour travailler à l’indépendance du Québec. Un mouvement citoyen assez puissant pour forcer n’importe quel gouvernement de l’Assemblée nationale à engager un processus menant à l’avènement du pays du Québec: un pays démocratique, pacifique, laïque, écologique, un pays qui reconnait l’égalité entre les femmes et les hommes, un pays dont la seule langue officielle sera le français, un pays libre de ses choix politiques, économiques, juridiques et sociaux, libre de ses alliances et pleinement maître de son destin.

http://bit.ly/99MMPL

Les gens (vous affirmez qu’il s’agit du MSQ) qui organisent cet événement ont commis la maladresse d’inviter le PQ et Bloc à cet événement ?

Soit.

Le PQ et le Bloc cherchent peut-être à récupérer l’événement du 50e, mais JAMAIS ils ne récupéreront le RIN.

Je vous invite donc, vous et tous les rinistes de la première heure à vous joindre à nouveau au RIN.

Ni à gauche, ni à droite, ni au centre, l’indépendance d’abord !

Patriotiquement,

Michel Laurence

En fait, notre pays, nous l'avons, mais nous n'osons pas en prendre possession !

À nous d'agir et de cesser d'avoir peur !