27 mars 2011

Le Bloc : le Bloc est certainement utile, mais à qui ?

Le Bloc peut effectivement gagner des choses pour le Québec.
Le Bloc conforte les Québécois qui manquent de confiance en eux.
Le Bloc apporte une aide précieuse lorsqu’un scandale éclate; pensons à celui des commandites.
Le Bloc sert de soupape à tous les indépendantistes et souverainistes, mous, tièdes, purs et durs; ça les fait patienter.
Ils patientent depuis longtemps déjà.
Le Bloc rassure le parti politique qui, selon les circonstances, n’a pas besoin du Québec pour gagner une élection.
Le Bloc est même intervenu pour préserver la culture canadienne-anglaise.
Je ne mets aucunement en doute la bonne volonté et l’honnêteté des élus du Bloc. Je laisse ça à ceux qui carburent à la mesquinerie.
Oui, nous l’avons vu, le Bloc est utile.
Je crois même qu’il est très utile, mais pas pour les raisons que je viens de mentionner.
Le Bloc n’a malheureusement pas empêché, en 2 000, la « Loi sur la clarté » d’être adoptée.
Le Bloc rassure les Canadians et les fédéralistes. Ils se disent certainement que toute l’énergie déployée et l’argent dépensé pour rester là, c’est moins d’énergie et d’argent pour préparer la création du pays du Québec. Les Canadians et les fédéralistes tremblent à la seule idée que le Bloc pourrait se dissoudre pour se consacrer à accélérer la création du pays du Québec.
Le Bloc est le meilleur rempart des Canadians et des fédéralistes contre la création du pays du Québec parce qu’il sert de défoulement, une espèce de trou noir qui avale l’énergie souverainiste, indépendantiste.
Le Bloc existe depuis 20 ans. Y a-t-il encore quelqu’un qui considère que son existence est essentielle à l’accélération du processus de création du pays du Québec ? Certainement pas moi. Je crois même le contraire.
Le jour où le Bloc va démissionner en « bloc » pour venir travailler ici, le ROC va trembler. Tant que le Bloc reste à Ottawa, le ROC dort tranquille.
Et n’oubliez surtout pas que c’est Lucien Bouchard, monsieur Gaz de schiste, qui a fondé le Bloc.
Je sais que je rêve, mais j'aimerais que le Bloc démissionne maintenant, demande à tous les Québécois d'annuler leur vote au fédéral et rassemble toute la députation québécoise (PQ, BLOC, PLQ, ADQ, etc.) en une Assemblée constituante chargée de déclarer l'indépendance du Québec. Ça, ça serait utile.

Aucun commentaire:

En fait, notre pays, nous l'avons, mais nous n'osons pas en prendre possession !

À nous d'agir et de cesser d'avoir peur !