30 septembre 2011

Enquête publique sur les exactions du PLQ !

Pourquoi Charest maintient-il les caméras et les projecteurs sur son refus d’instaurer une enquête publique ? 

Pendant ce temps-là personne ne parle du transfert des droits d’explorations ayant appartenu à l’Hydro Québec vers des intérêts privés dans des circonstances et conditions qui demeurent nébuleuses, de la cession à vil prix du bien public par Hydro-Québec à des entreprises où on retrouve plusieurs ex-libéraux. : Pétrolia, Junex et Gastem. 

Ce bien public, notre richesse collective est distribuée au tizamis. 

Il faut donc une AUTRE commission d’enquête publique sur ce dossier. 

En fait, l’idéal serait une Enquête publique sur les exactions du PLQ.

Aucun commentaire:

En fait, notre pays, nous l'avons, mais nous n'osons pas en prendre possession !

À nous d'agir et de cesser d'avoir peur !